Kerviel moins bien traité que Sarkozy

Kerviel moins bien traité que Sarkozy



Sarkozyyacht Kerviel a été viré par la Société Générale après 4,9 milliards de pertes dues à une embrouille. Quelques mois avant, un trader de Calyon a été viré après 250 millions de pertes à la suite d'une magouille. Sarkozy a perdu 15 milliards à peine élu en les donnant à la nature soi-disant pour relancer la croissance, Sarkozy continue de creuser les déficits qu'il avait promis de réduire.. et Sarkozy reste.
Paradoxalement, il appelle à virer Daniel Bouton en tant que "responsable" de la Société Générale.. Sarkozy n'est-il donc pas responsable lui aussi de la société en général ? A priori pour lui-même pas vraiment; c'est peut-être la première phase de la rupture: d'abord on profite et ensuite on voit..


Kerviel moins bien traité que Sarkozy | 31 janvier 2008
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Actualités, De qui se moque-t-on ?, Economie, finances, People pipole, Politique, République des copains et des coquins, Sarkoface, l'histoire d'un iznogoud des temps modernes, sarkozy, sarkozystes, Scandale


Commentaires sur

Kerviel moins bien traité que Sarkozy

Vérifiez votre commentaire sur Kerviel moins bien traité que Sarkozy

Voir votre commentaire sur Kerviel moins bien traité que Sarkozy

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Kerviel moins bien traité que Sarkozy

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Carla Bruni coûte 500000 euros ! | Accueil | Sociéte Générale: HSBC sur les rangs »