Baclofene et dernier verre

Baclofene et dernier verre



Un docteur, Olivier Ameisen, a publié récemment un livre "le dernier verre" où il raconte comme il s'est sorti d'un alcoolisme sévère en utilisant un médicament destiné à d'autres maux, le Baclofène

A la base, le baclofène est utilisé pour traiter la spasticité (mouvements involontaires des muscles) causée par la sclérose en plaques ou par les lésions et les maladies médullaires (de la moelle épinière). Son action serait surtout le relâchement des muscles.

Olivier Ameisen prétend donc que le baclofène est la solution miracle pour se désintoxiquer de l'alcool MAIS il ne parle pas de l'importance de l' envie de s'en sortir (et donc d'un possible effet placebo) ni des effets secondaires dont la confusion mentale (surtout avec des quantités importantes ....) ou des intérêts financiers autour du baclofène.

Quel que soit le traitement, la base de la lutte contre l'alcoolisme est l'abstinence. Sans cela, rien ne peut arriver..


Baclofene et dernier verre | 26 novembre 2008
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Santé


Commentaires sur

Baclofene et dernier verre

Je commence juste le baclofène mais je pense que ce médicament n'est pas encore reconnu pour la dépendance alcoolique car il mettrait beaucoup de professionnels en péril et les taxes sur l'alcool sont profitables pour l'état.

La personne qui a écrit cet article n'a certainement pas lu le livre d'Ameisen!
Car justement il y parle des placebos et du baclofène et aussi des enjeux financiers qui n'existent pas puisque le baclofène est un médicament passé dans le domaine public!
Publier un tel article est honteux car c'est de la totale désinformation!
N'est pas journaliste qui veut!

Solution "miracle"??? je ne sais pas,mais CA MARCHE.
De nombreux malades alcoolo-dépendants se soignent avec le baclofène; Certains avc suivi médical, d' autres en auto-médication, car n' ayant pas trouvé de médecin acceptant de prescrire le baclo.
Les résultats sont étonnants: je peux le constater sur une personne de mon entourage.
Ce qui est étonnant, c' est que l' INDIFFERENCE à l' alcool arrive plus ou moins vite, avec des doses qui varient beaucoup d' un individu à un autre: 80mg/jour, pour certains, 120, 160, 180mg/jour, voir plus pour d' autres.
Les uns y arrivent presque sans effort, d' autres jouent au "yoyo"...
Mais pas d' effet secondaire grave, un peu de somnolence, quelques crampes, mais jamais rien d' important....tout cela passe très vite.
OUI ce médicament est une révolution....
Pour le moment, on ne sait pas si les malades devront le prendre à vie: Ameisen, après être "monté" jusqu' à 300mg/jour, continue à en prendre, cinq ans après être devenu indifférent, environ 30 à 40mg/jour.
Mais quelle importance cela a t-il? Aucune, car nombre de malades ont un traitement à vie (sclérosés en plaques, transplantés, séropositifs, etc...).
Je dis VIVE LE BACLOFENE et mon souhait est que les médecins le precrivent systématiquement aux alcooliques....
Et que les pouvoirs publics rectifient très vite l' AMM et y ajoutent l' alcoolisme...


Vérifiez votre commentaire sur Baclofene et dernier verre

Voir votre commentaire sur Baclofene et dernier verre

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Baclofene et dernier verre

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Sarkozy en 2006: si je suis elu, je veux que plus personne ne dorme dans la rue | Accueil | Christine Lagarde ne sait plus quoi annoncer »