Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil

Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil



Alors que le monde vient de comprendre que la crise ne s'était pas éloignée et que Noël va vraiment avoir les boules, le sarko tranquillo boit son café au brésil -voir photo - (sans même utiliser sa machine à café à 25000 euros), en compagnie de ses amis (sûrement dans un lieu de ce type) .

Un avion neuf, un périnée exercé, encore 2 ans et demi au minimum dans le fromage, les enfants placés, tout va bien pour narkozy:

Sarkozy-cafe


Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil | 27 novembre 2009
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Actu people, Actualités, People pipole, Rencontre serieuse, Sarkoface, l'histoire d'un iznogoud des temps modernes, sarkozy, sarkozystes


Commentaires sur

Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil

Vérifiez votre commentaire sur Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil

Voir votre commentaire sur Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Une minute pour sauver le climat en moins barbant qu' Arthus Bertrand et moins pipeau que sarko | Accueil | Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8% »