Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%

Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%



Il paraît que la fonction publique devait dégraisser. On enlève des policiers et des enseignants mais il y a toujours plus de serviteurs dans les ministères du National Sarkozysme.

Les effectifs des ministères sont passés de 2 949 à 3 277 personnes.

Tant mieux pour ceux qui ont trouvé du boulot dans les fromages de la république.

Ce qui est bon aussi pour eux, c'est qu'ils ont eu une augmentation !

La France croule sous le chômage et la précarité mais les employés des ministères qui servent sarkozy ont eu une progression des salaires de 56,8% !

Les rémunéraitons des employés des ministères sont passées de 24,6 millions d'euros à 38,6 millions.

Pas la crise pour tout le monde ...


Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8% | 27 novembre 2009
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Actualités, Economie, finances, sarkozy, sarkozystes, Scandale


Commentaires sur

Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%

Vérifiez votre commentaire sur Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%

Voir votre commentaire sur Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Les employés des ministères ont droit à des augmentations de 56,8%

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Et pendant que la crise revient, sarkozy boit son café tranquille au Brésil | Accueil | La vie des nounours avec les humains »