La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps

La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps



vendeuse morano printemps kookai Nadine Morano aime se promener parmi les gens mais comme elle est nationale-sarkozyste, les gens ne l’aiment pas trop.

Nadine Morano a le sang chaud et pas seulement quand elle danse le pogomongo avec les jeunes UMP, ou quand elle gueule à l’ assemblée nationale ou joue à la poissonnière sur les marchés. ou fait convoquer par la milice une femme qui met “hou la menteuse” comme commentaire sur le site collabo dailymotion.

La dernière croisade de Nadine Morano s’ est passée dans un grand magasin, le Printemps de Nancy (Meurthe-et-Moselle), avec sa fille et un garde du corps. Une des employées du Printemps, Albane, taulière du stand Kookaï, raconte ainsi la scène:

« En plaisantant, un de mes collègues a affirmé qu'il pourrait le mettre en deux temps, trois mouvements par terre.

On arrivait alors devant la porte de service qui mène aux coursives du Printemps. J'ai répondu que pour se mesurer à lui, il fallait d'abord casser la gueule à Mme Morano. »

La Morano aurait alors surgi tel un ninja du village de Konohagakure pour proposer à l’ Albane de lui casser la figure..

La vendeuse Albane se serait alors excusée (selon sa version et 2 témoins) mais la Nadine Morano aurait alors enfoncé le clou en disant:

“  Je n'en ai rien à foutre mademoiselle ! Vous n'aviez qu'à mesurer vos propos. Si j'avais été votre employeur vous auriez été licenciée sur-le-champ ! “

puis la Morano est allée taper un scandale auprès de la direction du printemps en montrant sa carte de ministre et en exigeant des suites.

Résultat la Albane s’ est faite licencier avec une lettre et un résumé officiel de l’affaire qui ne parle même pas de sa version de l’affaire ..

Pauvre Nadine Morano qui est tellement insultée qu’elle doit même organiser des visites privées du Louvre pour sa fille à 500 euros (Canard Enchaîné du 18 mai).

Pauvre Nadine Morano qui vit à une époque où normalement les élus sont au service du peuple alors que 300 ans plus tôt c’ était le contraire ..

Pauvre Nadine Morano qui ne peut plus dire “casse toi pauvre con” à un manant ou une gueuze qui l’ importune car Sarkozy pourrait lui faire un procès pour copie.

Ah que c’ est dur de venir du peuple, de se retrouver à péter dans la soie et de savoir que le temps passe et que la chute arrive.

Vous qui avez le sens de la justice, évitez le Printemps et Kookai pour que Nadine Morano puisse y aller en toute tranquilité et s’y retrouve seule !

Tags IceRocket : , ,

Tags Buzznet : , ,
Tags 43things : , ,
Keotag Mots clés : , ,


La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps | 31 mai 2011
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Politique, République des copains et des coquins, Scandale


Commentaires sur

La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps

toute aussi conne que méchante !!! et c'est ministre!! honte à vous je pense que vous tenez le pompon de la niaiserie!! en plus vous vous affichez sur toutes les chaines ! vos inepties nous font bien rire (jaune!!hélas)

Vérifiez votre commentaire sur La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps

Voir votre commentaire sur La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

La vendeuse contre Morano, Kookai et Le Printemps

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Nadine Morano va t elle passer au Front National ? | Accueil | Foot: après les quotas le qatar mais toujours le même derrière »