Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français

Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français



Mohamed-Bouazizi Mohammed merahIl y a un an, un jeune tunisien Mohammed Bouazizi s'immolait par le feu après avoir été giflé par une policière municipale pour une histoire de confiscation de charrette. Ce fait était la goutte de sable qui faisait déborder l'urne et le printemps arabe commençait en Tunisie.

Cette année, un autre Mohammed, Mohammed Merah, refusé à la Légion, jeté de l'hôpital psychiatrique, pas assez voyou pour rester en prison et refusé du droit chemin tuait 7 personnes et finissait grillé par une balle dans la tête.

Difficile de ne pas voir une sorte de printemps arabe aussi.

Les ressemblances sont évidentes: Mohammed rejeté et perdu, fin par le feu.

Les différences sont aussi évidentes:

- le Mohammed tunisien était a priori honnête alors que le Mohammed Merah, bien que décrit par François Fillon sur RTL le 23 mars comme menant une vie tout à fait normale ..., était un voyou vivant bien au dessus de ses moyens officiels, achetant armes et roulant non pas en charrette mais en voiture.

- le Mohammed tunisien, habitué à tout faire tout seul, s'est lui-même grillé par le feu alors que le Mohammed Merah français a pu bénéficier du service public pour recevoir une balle en pleine tête après 32 heures de tv réalité.

- le Mohammed tunisien n'a pas affronté le pouvoir directement mais sa mort a déclenché le bazar; le Mohammed Merah français a préféré jouer perso (défaut habituel chez les Mohammed au foot hein ? Simone remez une poire) et n'a pas été suivi d'émeutes sauf en Israël où 3 cadavres à enterrer en plus ont enterré aussi un peu plus l'espoir d'arrêter une shoah inversée.

- le Mohammed tunisien, tel l'effet papillon, a provoqué l'effondrement de Ben Ali qui pourtant avait reçu ses parents après sa mort et limogé les responsables de la région où s'était passé le drame; le Mohamme Merah ne provoque pas l'effondrement de Sarkozy dans un pays où aucun media majeur ne s'étonne des incohérences de la surveillance d'un dingo ayant séjourné en Afghanistan ou au Pakistan, interdit de vol aux USA et ayant un casier judiciaire rempli avec plus d'heures de conneries que son combat final; personne n'ose même réclamer la démission de Claude Guéant ou de Squarcini, si terribles policiers et censeurs de la police politique qu'ils semblent en avoir oublié les missions habituelles de police du service public.

- le Mohammed tunisien avait même provoqué indirectement la démission de MAM alors que le Mohammed Mehra n'a provoqué aucune démission nulle part

- le Mohammed tunisien n'a pas déclenché une vague de suicides et n'est même plus un héros en Tunisie alors que le Mohammed Mehra, grâce à la télé et au metteur en scène Sarkozy, a tout pour devenir une sorte de Mickael Vendetta des jeunes des quartiers (qui ne connaissent pas assez l'histoire de Robin des Bois pour en faire Robin des beurs) et déclencher plein de vocations avec un grand concours "qui fait mieux que 32 heures face à 100 flics du RAID

Conclusion, en matière de révolution, le suicide est beaucoup plus efficace mais Fort Chabrol avec au préalavle plusieurs meurtres assure plus de postérité.

Mohammed Merah aurait-il du se finir lui-même ?

Mohammed Bouazizi aurait-il du tué la fliquette qui l'avait giflé ?

Peut-être alors que la révolution tunisienne n'aurait pas eu lieu mais en France, rien n'aurait changé a priori.

A noter aussi que peut-être, c'est Mohammed Bouazizi qui sera en quelque sorte le père des descendants de Mohammed Merah dans une inceste qui ne plairait pas du tout aux docteurs de la foi musulmane !

En effet, le printemps arabe ayant accouché d'un hiver islamiste et vraisemblablement de longues années de république islamiste en Tunisie, il y a fort à parier que ce sera une bonne source pour les successeurs de Mohammed Merah, héritiers du geste de Bouazizi, plus déterminés et mieux formés que Mohammed Merah tout en étant moins victimes que Bouazizi !

Heureusement que nos chefs à nous, diablement intelligents, ont déjà trouvé la parade !

En effet, d'après quelques indiscrétions en provenance du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, il suffit de faire une loi supprimant le prénom "Mohammed" pour stabiliser le Maghreb et enrayer le fondamentalisme islamique en France.

Interrogées à ce sujet, Nadine Morano et Laure Manaudou ont même déclaré que tout ça était de la faute des jeux vidéos où il y a des Mohammed.


Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français | 23 mars 2012
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): Actu people


Commentaires sur

Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français

Vérifiez votre commentaire sur Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français

Voir votre commentaire sur Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Affaire Merah ou printemps arabe et printemps français

Cliquez dans les colonnes pour d'autres actualités, nouvelles du sport ou de la politique ou bêtises des nounours

« Comment la DCRI surveille les musulmans de France ? | Accueil | Paris de foot du week-end »