Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher

Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher



Alors que Cahuzac prend le déguisement de Woerth ou Gaymard et qu'on va pouvoir à nouveau s'en donner à coeur joie dans la dépense pour emmerder les allemands qui savent très bien qu'ils ne pourront pas nous tondre, la Cour des Comptes vient de publier un document qui finit de mettre par terre la soi-disante réputation de rigueur économique de Sarkozy ..

Entre 2005 et 2011, Sarkozy a supprimé 7236 emplois dans la police et la gendarmerie mais au lieu de provoquer des économies, tout ceci a coûté encore plus cher car pour acheter la paix sociale, Sarkozy a distribué 450 millions d'euros à ces corporations.

En 2011, policiers et gendarmes ont reçu 62 et 49 millions de primes, financées notamment par les réserves de précautions !!

pour 100 euros économisés dans la police en raison des suppressions de postes -moins élevées qu'affiché, du reste- ce sont 217 euros qui ont été redistribués sous forme de hausse des rémunérations. Dans la gendarmerie, pour 100 euros d'économies, 113 euros ont été rendus aux gendarmes. La règle édictée par Nicolas Sarkozy voulait que ce soient la moitié des économies qui soient rendues aux agents sous forme de salaires supplémentaires. Pas deux fois les sommes économisées.... Comment cette dérive de la masse salariale a-t-elle été possible ? D'abord par une montée en grade généralisée des fonctionnaires. « De 2004 à 2012, la réforme dite des « corps et carrières » a transformé la répartition des policiers entre les différents corps et grades en réduisant à la base l'effectif des gardiens de la paix, en développant à due concurrence l'encadrement intermédiaire assuré par les gradés (brigadiers, brigadiers-chefs et majors) et en réduisant fortement l'encadrement supérieur (officiers et commissaires) » expliquent les magistrats de la rue Cambon.
« Ainsi, l'effectif des gardiens de la paix a été ramené à une proportion de 57 % du corps des gardiens et gradés (101 300 agents à la fin de 2011) au lieu de 80 % antérieurement. Inversement, celui des brigadiers a été multiplié par 2,4 depuis 2004 tandis que l'effectif des brigadiers-chefs s'est accru de 85 %. ».

Le très content de lui Claude Guéant a carrément été hors la loi en innovant avec les flics patrouilleurs (avant l'élection pour rassurer ses électeurs) à qui il payait l'heure supplémentaire 26 euros au lieu des 12 euros règlementaires. 22 millions en moins .. mais pas d'élection ..

Un sarkozyste va-t-il oser dire que tout ceci n'a rien coûté à la france car c'était financé avec l'argent de Kadhafi ou du Qatar ou de Mamie zinzin ?

http://www.leparisien.fr/economie/les-avantages-des-policiers-et-gendarmes-critiques-par-la-cour-des-comptes-18-03-2013-2650549.php

http://www.lalsace.fr/actualite/2013/03/19/la-cour-des-comptes-siffle-policiers-et-gendarmes

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/cour-des-comptes-attaque-finances-police-syndicats-s-insurgent-351863

Lien vers le rapport de la Cour des Comptes: http://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Police-et-gendarmerie-nationales-depenses-de-remuneration-et-temps-de-travail

 


Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher | 20 mars 2013
D'autres trucs du même genre dans la ou les catégorie(s): sarkozy


Commentaires sur

Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher

Vérifiez votre commentaire sur Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher

Voir votre commentaire sur Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher

Preview pas encore posté

en cours ..
Votre commentaire ne peut pas être posté
Votre commentaire a été posté Donnez votre avis sur ou posez votre question !

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Donnez votre avis, commentez ou posez une question sur

Sarkozy, roi des économies qui coûtent plus cher